Reims

Premier café-débat au Café Flo à Reims

La conférence de presse suivie d'un café-débat s'est tenue le mercredi 4 octobre au Café Flo.

Ce café-débat a réuni cinq professionnels spécialisés dans la thématique des déserts médicaux.

Étaient présents :

Alain FAYE, Vice-Président de la Mutualité Française Grand Est

Frédéric LUTZ, Directeur délégué des centres hospitaliers Bar-sur-Seine & Bar-sur-Aube (Hôpitaux Champagne Sud, groupement hospitalier)

Wilfrid STRAUSS, Directeur des Soins de Proximité à l’Agence Régionale de Santé (ARS) Grand Est

Danielle QUANTINET, Vice-Présidente Champagne-Ardenne de France Assos Santé

Frédéric CONNAT, Directeur de la Mutualité Française Champagne Ardennes SSAM (Services de soins et d’accompagnements mutualistes)

Les temps forts du débat :

Frédéric CONNAT : "La participation aux frais de déménagement et d'installation de médecins, comme la télémédecine ou la création de centres de santé sont des moyens efficaces pour lutter contre les déserts médicaux..."

Wilfrid STRAUSS : "La télémédecine a des résultats intéressants lors des expérimentations dans la région. Elle pourrait devenir la principale réponse pour répondre à la problématique des déserts médicaux (...)"

Alain FAYE : "On demande aux retraités de participer à l'effort national, pourquoi ne pas envisager de demander aux médecins, en début de carrière, de commencer par un temps en zone de désert médical ?"

Frédéric LUTZ : "Dans les déserts médicaux, moins il y a de médecins, plus la charge est lourde pour ceux qui sont présents. C'est un cercle vicieux. Et le pire est devant nous ! exemple, à Vendeuvre-sur-Barse, la commune est passée de 5 à 1 seul médecin en quelques mois... L'hôpital de proximité est un moyen d'attractivité du territoire, mais il doit travailler de concert avec les professionnels de la médecine de ville (...)"

Danielle QUANTINET : "25% des soins réalisés par les services d'Urgence dans les hôpitaux pourraient être évités si le problème des déserts médicaux était réglé."

Vos solutions
Comment lutter concrètement contre les déserts médicaux ?
C'est ensemble que nous pourrons avancer.
sx captcha image